Collection Livres sur les Grimoire & les Sources de la Magie

Collection consacrée
“aux Sources de la Magie Occidentale

à travers les siècles.

De la Théurgie à la Gœtie,
de la Kabbale à la Sorcellerie.


Collection Livres sur les Grimoire & les Sources de la Magie.

La Philosophie Occulte d'Henri-Corneille Agrippa

Livre grand format 20 x 28 cm.

Couverture couleurs (280 grs), dos carré collé.

594 pages sur bouffant ivoire 80 grs.

Plus d'une centaine d'illustrations.

Tirage limité à 200 exemplaires numérotés.

Prix : 72, 00 Euros
+ Taitement et Port colis pour la France
 10, 00 Euros.



Pour toutes autres destinations,
contactez nous.


Dos de la La Philosophie Occulte d'Henri-Corneille Agrippa


Dans la même collection :

Calendrier Naturel Magique & Perpétuel
contenant la Contemplation des Choses les plus Profondes et les plus Secrètes avec la Connaissance complète de la Philosophie.


Compilé par Johann Baptist Großschedl von Aicha,
et attribué à Johann Trithemius.


CLAVICULA SALOMONIS,
La Clavicule de Salomon Roi des Hébreux.



LEMEGETON,
CLAVICULA SALOMONIS REX.


I. Ars Gœtia. L'Art de la Gœtie.
II. Ars Theurgia-Gœtia. L'Art de la Théurgie-Gœtie.
III. Ars Paulina. L'Art Paulin de Salomon.
IV. Ars Almadel Solomonis. L'Art Almadel de Salomon.


Sesheta Publications
La
PHILOSOPHIE OCCULTE

par

Henri Cornelius Agrippa de Netttesheim

(Henri-Corneille Agrippa)

Conseiller et Historiographe de l'Empereur Charles V.

Édition Intégrale en Quatre Livres dont un Apocryphe.

Édité, commenté & illustré par Raphaël Pachiaudi & Fred Macparthy

Titres originaux : De Occulta Philosophia.
Divisée en quatre livres traduit du latin par A. Le Vasseur. Édité en 1727 à La Haye chez T. Chr. Alberts, et remis en Français moderne par K.F. Gaboriau en 1910, puis en 2014 par nos soins.

Avant-Propos de l'Éditeur.
La Vie d'Henri Cornelius Agrippa en quelques dates.
Introduction à la Philosophie Occulte, comprenant : Les Influences d'Agrippa. Agrippa et la Sodalitas. Agrippa et la Philosophie Occulte.
Au Lecteur.

Livre I. De la Magie Naturelle : on trouve des réflexions sur les influences occultes répandues dans la nature, à travers les 4 éléments et les planètes. Agrippa mêle toutes les sciences disponibles à sa portée, l'Alchimie, la Médecine, mais surtout la Philosophie grecque. Puis il s'aventure dans la Magie médiévale, toujours avec les sources grecques et arabes, puis il arrive à différentes formes de divinations. (74 chapitres, ).

Livre II.  De la Magie Céleste : Agrippa aborde les mondes à travers les Nombres, s'inspirant des Pythagoriciens. Il continue ce qu'il a abordé à la fin du premier livre, travail non plus sur les Écritures, mais à travers les Nombres et les Chiffres, selon différentes traditions. Il aborde les mathématiques sacrées, la géométrie des corps physiques comme célestes, puis les influences des lettres, des langues, des sons, des chants, de la musique sur l'invocation des Entités qui peuplent les Mondes, mais aussi l'influence des Planètes, des Étoiles et du Zodiaque,  et comment les capter. Il s'attarde sur les influences, les phases, et les mansions de la Lune. Puis il développe toutes ces théories sur l’Âme du Monde, et l'Âme de l'Homme, toujours selon les philosophes Néo-Platoniciens puis les Chrétiens, allant toujours plus loin, et développant de plus en plus les dires du Livre I. (60 chapitres).

Livre III.  De la Magie Cérémonielle : Agrippa aborde les différentes façons dont l'homme peut aborder sereinement la Magie. Il devient de plus en plus sérieux dans ses dires, moins prudent quant il s'agit de Magie Cérémonielle et de pratiques. Mais pour ne pas être en porte-à-faux avec le Catholicisme, il souligne le rôle de la Religion, de la foi et de l'intelligence du coeur. Il tente aussi de minimiser ses dires en distinguant les cérémonies religieuses, plus “gentillettes”, des cérémonies plus magiques, plus païennes, et tente d'apporter une interprétation monothéiste, et des conditions d'emplois moins sulfureuses.
Il illustre ses dires par l'étude des Noms Divins, de l’angélologie, selon la Kabbale Judaïque et Chrétienne. Il donne une parfaite définition des bons et des mauvais Daïmons. Puis traite de l'Angélologie, et une fois de plus de la Kabbale, en exposant assez finement pour son époque, la Guématrie, les principes des Tserouf et les disciplines spirituelles. Il revient ensuite sur les bases et les qualités qu'un Mage doit faire siennes, pour se parfaire dans la Magie, et surtout rester en odeur de sainteté vis-à-vis de l'église. Il aborde les différentes sortes de Transes, à quoi elles servent et comment on s'en sert, en bon Chrétien, en utilisant sainement la Magie, au nom de la Sainte Trinité. (65 chapitres).

Livre IV.  Des Cérémonies Magiques : fut publié bien après la mort d'Agrippa, en 1555. Il ne figure, ni dans les manuscrits de 1510, ni dans les éditions qui suivront. Bien que dans la même veine d'écriture, il détaille un peu plus du Livre III, en donnant des précisions d'ordre technique et pratique. Ressemblant bien plus aux Clavicules de Salomon, diverses et variées, il n'en demeure pas moins intéressant. Bien qu'apocryphes, les enseignements qu'il contient correspondent assez bien avec les trois premiers livres. (11 chapitres).

Bibliographie :

La Philosophie Occulte. Les Versions Latine, Française, étrangères. À propos d'Agrippa en Français. Essais et Thèses sur Agrippa en différentes langues. Autres ouvrages d'Agrippa. Essais & prières d'Agrippa.

Table des chapitres et des illustrations.

Retour Collection Grimoires

Tarif pour les Librairies, nous consulter à : info@sesheta-publications.com