Objets et Bijoux Ésotériques

Collection consacrée
“aux Objets, Bijoux, Outils et Armes Magiques


liés à la Magie, l'Hermétisme et l'Ésotérisme en général.





Pendentif de la Table d'Émeraude.

Pendentif “La Table d'Emeraude”
(Collection Magie Sacrée)

Email sur cuivre 20/10e recouvert de 20 microns d'or 750/1000e (18 carats).

Couleurs : Vert émeraude et bleu turquoise, transparents.

Techniques du champlevé.

Pièce unique, entièrement faite à la main avec les plus pures techniques traditionnelles de fabrication des émaux d'art.

Diamètre : 55mm.

Poids : 30g

Lien en cuir vert.

Un bijou unique, exclusif, intemporel et inaltérable...

Certificat d'authenticité, garantie à vie.
Edition limitée, numérotée.
 
(Prévoir 3 semaines de délais pour la réalisation)

2 800, 00 €

Pour plus d'informations, contactez-nous…

tabula1



TABULA SMARAGDINA HERMETIS



TABULA SMARAGDINA HERMETIS

La Table d’émeraude (Tabula Smaragdina en latin) est un des textes les plus célèbres de la littérature alchimique et hermétique. C’est un texte très court, composé d'une douzaine de formules allégoriques et obscures, dont la fameuse correspondance entre le macrocosme et le microcosme : “Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas.”

Selon la légende, elle présente l’enseignement de Hermès Trismégiste, fondateur mythique de l'alchimie, et aurait été retrouvée dans son tombeau, gravée sur une tablette d’émeraude.

La plus ancienne version connue se trouve en appendice d’un traité arabe du VIe siècle. Traduite en latin au XIIe siècle, elle fut commentée par de nombreux alchimistes au Moyen Âge et surtout à la Renaissance.

L’emblème hermétique de la Tabula Smaragdina Hermetis est le symbole optique hautement symbolique de la Table d'Emeraude.

Cette figure est entourée d’une acrostiche en latin Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem  (visite l'intérieur de la terre et en rectifiant tu trouveras la pierre cachée), dont les sept initiales forment le mot VITRIOL (ancien nom de l’acide sulfurique).

En haut le soleil et la lune se déversent dans une coupe au-dessus du symbole du mercure. Autour de la coupe mercurielle, les quatre autres planètes, association classique entre les sept planètes et les sept métaux : Soleil/Or, Lune/Argent, Mercure/mercure, Jupiter/étain, Mars/fer, Vénus/cuivre, Saturne/plomb, qui étaient aussi reliés par des couleurs traditionnelles (or, argent, gris, bleu, rouge, vert, noir) aux sept mots de l’acrostiche dans les premières versions du symbole.

Au centre, figurent un anneau et un globe impérial, et en bas les sphères du ciel et de la terre (autant d’allusions au macrocosme et au microcosme). Trois symboles représentent d'après le poème les trois principes (tria prima) de la théorie alchimique de Paracelse par les associations Aigle/Mercure/Esprit, Lion/Soufre/Âme et Étoile/Sel/Corps. Enfin deux mains prophétiques encadrent l’image et « attestent par serment le vrai fondement et la vraie doctrine ».

La puissance de ce Symbole contient la symbolique absolue en relation avec le Grand Œuvre, et les objectifs hermétiques de l'alchimie : fortune, santé et longue vie sur le plan matériel, Connaissance, Elévation et Lumière sur le plan spirituel.

Site Internet : http://www.kozhderv.bzh/alchimiste/

Page Facebook : https://www.facebook.com/alchimiste888
Sesheta Publications